Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 26
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

LABCO dit un grand merci à Jérôme CAHUZAC et aux députés et sénateurs d'avoir voté la réforme des labos d'analyses
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

 

 

LABCO remercie du fond du cœur Jérôme CAHUZAC et  tous les députés et sénateurs qui ont voté la réforme des labos d'analyses.
 Grâce à eux et Jérôme CAHUZAC ,LABCO  peut  désormais compter sur une une formidable  entrée en bourse.

Un grand merci, donc de leur part .

 Le gendre de Jérôme CAHUZAC, Yannick GONTIER   qui travaille lui aussi pour LABCO via son employeur WEILL GOTSHAL doit remercier  tous les députés et sénateurs de cette future entrée en bourse.

 cliquez ici pour lire et aussi document labco0713.pdf

Diane CAHUZAC qui travaille au ministère de la santé et s'occupe... des laboratoires d’analyses médicales, est ravie...

Avouez que faire  dénigrer   une profession sans problèmes, pour la noyer sous un fatras de normes insupportables appuyé par le harcèlement du copain-COFRAC et le clan  CAHUZAC, le tout pour  la racheter en toute légalité tout en  empêchant  les jeunes de s’installer,  n’est-ce pas  bien joué de la part de LABCO ?

Par contre, les biologistes qui n'ont plus comme possibilité que de vendre leur laboratoire,et dont on détruit  ainsi la vie,  eux ne  remercient les députés et sénateurs,  ni Jérôme CAHUZAC dont ils connaissent sa détestation de leur profession qu'il a réussi a exprimer grâce à son réseau .

 
Article AGFI 08014:

"Labco avance vers son introduction à la Bourse de Paris

Partiellement détenu par 3i, le groupe de laboratoires d'analyses médicales vise une cotation d'ici à la fin de l'année pour appuyer son plan de croissance

Par Olivier Pinaud le 25/08/2014 pour L'AGEFI Quotidien - Edition de 7H

 
 
 
 
 
Labco avance vers son introduction à la Bourse de Paris

Labco avance vers son introduction à la Bourse de Paris

A moins d'une rentrée chamboulée sur les marchés financiers, Labco devrait prochainement faire partie des nouvelles têtes de la Bourse de Paris. Le groupe de laboratoires d'analyses médicales avance dans son processus de cotation en Bourse, a appris L'Agefi de plusieurs sources. L'opération pourrait avoir lieu dans le courant du troisième trimestre 2014. Rothschild travaille sur le sujet depuis plusieurs mois avec l'appui de Deutsche Bank et de Morgan Stanley. En préparation de cette mise en Bourse, le groupe a puisé au printemps dernier 24,3 millions d'euros dans sa prime d'émission pour les redistribuer à ses actionnaires.
Cette mise en Bourse doit donner à Labco des moyens supplémentaires pour poursuivre sa stratégie de déploiement en Europe par acquisitions. Le groupe a par exemple dernièrement acquis les laboratoires napolitains SDN dont le chiffre d'affaires annuels est proche de 50 millions d'euros. La Grande-Bretagne fait également partie des pays visés. En 2013, Labco a dégagé 547 millions d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de 6,4%. Son Ebitda a atteint 106 millions d'euros, contre 103 millions un an auparavant. Sa dette brute s'élevait à 649 millions d'euros, dont 593 millions d'obligations high yield émises en janvier 2011 et arrivant à échéance en 2018.
Labco avait failli changer de mains il y a deux ans. Le fonds 3i, premier actionnaire avec 17,8% du capital, avait engagé mi-2012 un processus de cession. Plusieurs offres avaient été déposées mais 3i et la direction de Labco avaient préféré renoncer à la cession en raison d'un prix insuffisant. La valorisation visée approchait le milliard d'euros.
La mise en Bourse ouvrirait une porte de liquidité aux différents actionnaires. Après les 17,8% détenus par 3i depuis 2008, pour un investissement de 115 millions d'euros, les fonds d'investissement Viking Limited, CM-CIC Investissements, TCR Capital et Ixen Investissement se partagent 23,6%. Viennent ensuite les associés-fondateurs, Eric Souêtre, Stéphane Chassaing et Luis Vieira, avec 17,6%. 189 médecins qui ont réinvesti une partie du montant de l'acquisition de leur laboratoire en actions Labco se partagent 17,4% du capital. Le solde est réparti entre différentes parties liées aux médecins actionnaires."

 
 


Posté le:Jeudi 23 octobre 2014 @ 18:04:01       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
722  

  Posté : 24-10-2014 08:44

Un scandale!Une honte !
Mais ne peut-on pas dire que cette profession ne l'a pas cherché quand on voit qu 'elle se soumet de façon infantile et sans le moindre esprit critique ni de contestation à une réforme déstructrice aux des règles absurdes, et par ailleurs n'est même pas capable de manifester quand les autres se mobilisent, ou, quand elle le fait comme à Marseille de venir sans banderole, sans blouses, sans brassard?

Anonyme
722  

  Posté : 24-10-2014 10:45

Citation : Anonyme 

Vu le nombre de biologistes ce n'est pas leur accoutrement, aussi voyant soit-il, qui pourrait changer les lois. Les médecins ont l'avantage du nombre et sont donc moins "brimés". Si nous ne répondons pas au COFRAC, nous seront fermés par l'ARS, comme le laboratoire de Michèle a été fermé...A ce propos que devient Michèle..? De plus la majorité des biologistes voulait la loi pour gagner plus .....la majorité....des biologistes et des syndicats..pas BIOPRAT, certes. 

Anonyme
722  

  Posté : 24-10-2014 11:30


Le fait de ne pas aller à une manifestation sans blouses ni banderole, doit être vu comme un symbole important révélateur de l'état d'esprit et la capacité de défense d'une profession.
Cette situation est à rapprocher de la quasi absence de réaction aux attaques médias qui ont lieu depuis des années contre la biologie.
c'est vrai que les biologistes sont peu nombreux, mais si, en plus à chaque fois où ils sont sous le feux des projecteurs on ne peut les identifier, ça n'arrange rien.

Anonyme
722  

  Posté : 24-10-2014 14:12

Plus que pas nombreux: 220 000 médecins, 10 000 biologistes dont certains n'ont pas fait grève autour de nous, à voir le titre de l'article , parce qu'ils étaient satisfaits..car en plus, la profession n'est pas soudée.

Anonyme
722  

  Posté : 03-03-2015 22:23

Je travaille dans un laboratoire qui a ete racheter par l'abc et quand je voie tous se que l'on nous demande de faire comme travaille dans une journées et en plus d'apprendre les procédure , quand nous étions avec notre ancien patron il ne nous demandais pas haut temps de travaille dans la journées , il faut travaille plus mais aucune augmentation de salaire pour le travaille que l'on nous demande en plus , l'abc rachete des labo qui reste sous l'ancien non comme sa leur non n'apparait nulle par sais un moyen de ne pas redistribuer les bénéfices d'entreprise a ses employer encore un moyen de magouille et quand on voie les bénéfices qu'ils font les actionnaires en en jamais assez d'argent dans leur poche jusqu'a fermer des sites

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.2007 seconde(s)