Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Question d'André CHASSAIGNE à Marisol TOURAINE sur la réforme des laboratoires
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

 

Cliquez ici pour le lien direct 

 

Sinon lisez cette question ci-dessous dont on attend la réponse.

14ème législature
Question N° : 44816 de M. André Chassaigne ( Gauche démocrate et républicaine - Puy-de-Dôme ) Question écrite
Ministère interrogé > Affaires sociales et santé Ministère attributaire > Affaires sociales et santé
Rubrique > santé Tête d'analyse > politique de la santé Analyse > biologie médicale. réforme. perspectives
Question publiée au JO le : 03/12/2013 page : 12475

Texte de la question

M. André Chassaigne attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les difficultés des biologistes indépendants confrontés aux difficultés de mise en place de l'accréditation par le Cofrac. En effet, l'ordonnance n° 2010-49 du 13 janvier 2010, modifiée par la loi du 30 mai 2013, oblige les praticiens à se soumettre à une accréditation obligatoire selon la norme ISO 15189 par un organisme unique, le Comité français d'accréditation. Le 17 octobre 2012, un arrêté modifiant cette ordonnance a fixé les délais d'entrée dans l'accréditation et la date-butoir de notification par le Cofrac au 31 octobre 2013. Ce système d'accréditation impose des normes lourdes, inadaptées aux petites structures, et son coût met de nombreux laboratoires en grande difficulté financière, poussant certains à fermer. Les conséquences seront particulièrement négatives en termes d'emploi et de maintien d'un service de proximité souple et réactif. D'autres laboratoires pourraient décider de se vendre au plus offrant, souvent à des groupes financiers, suscitant ainsi l'émergence de structures très importantes, voire en situation monopolistique. La réforme actuelle pourrait donc faire basculer le secteur des laboratoires de biologie médicale dans la financiarisation et l'industrialisation, avec de graves conséquences éthiques et d'implantation territoriale. Des représentants de la profession souhaitent donc le report d'un an de la date butoir de mise en place de l'accréditation, dans l'intérêt de la profession et des usagers. En conséquence, il lui demande comment elle prendra en compte les inquiétudes des biologistes indépendants et de proximité, face aux contraintes réglementaires et à la pression des grands groupes financiers du secteur.

Texte de la réponse

 



Posté le:Samedi 07 décembre 2013 @ 20:34:26       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 08-12-2013 17:24

Un report d'un an...
et ensuite, les petites et moyennes structures fermeront..?

user
134     

  Posté : 08-12-2013 19:51

bonne remarque: un an c'est un an, c'est beaucoup même si ça semble peu.
C'est d'abord l'occasion de maintenir la pression, et ensuite de rappeler la problématique de cette réforme aux politiques dans une période où ils n'ont qu'une seule idée en tête : ne pas perdre le pouvoir...

  Profil
Anonyme
721  

  Posté : 09-12-2013 08:20

Un an ? Non, c'est l'abrogation pure et simple de cette obligation d'accréditation qu'il faut. La biologie médicale étant la seule spécialité médicale à qui on a imposé cette norme burocratique démesurée et ridicule.

ALIX
13   

  Posté : 09-12-2013 15:47

Quand une loi a été votée , on ne peut pas purement et simplement
l'annuler , sinon ce serait la gabegie .Mais on peut faire des
dérogations ,encore et encore.Un an , puis un an .. cela permet de
gagner du temps..


  Profil
Anonyme
721  

  Posté : 10-12-2013 07:27

Les lois changent..plus values..15 ans..30 ans..22 ans, pourquoi pas supprimer l'accréditation, ou la réserver aux gros laboratoires,car, autrement..un an! en effet cela n'a aucun sens , sauf si on attend une retraite proche ..bien-sûr! Mais que deviendront les jeunes , les patients , la profession de biologiste?Un an..on se moque de nous!

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.168 seconde(s)