Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Non aux pressions des ARS
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

Non aux  pressions des ARS

 

 

Les ARS adressent depuis deux mois aux biologistes des courriers avec des formulaires à leurs retourner.

Les ARS insistent lourdement sur les obligations et dates butoir à respecter dans le cadre de l’application de l’ordonnance.

Suite à l’annulation en février, ils réitèrent avec instance leur envoi et leurs injonctions.

Bien sûr, on pourrait rétorquer que, s’agissant d’une réforme, les premiers courriers étaient légitimes et prévus de longue date.

Par contre on peut trouver ce zèle et cette façon appuyée de s’y reprendre une seconde fois, assez surprenants, tombant curieusement en plein débat sur l’annulation et le devenir de l’ordonnance, et alors que le rejet de cette dernière est de plus en plus massif.

Comment ne pas s’étonner qu’ils s’attardent avec insistance sur profession qui, elle, n’a jamais été gravement fautive, alors qu' Il y a pour les ARS des problèmes infiniment plus graves et urgents à traiter comme ceux concernant certains médicaments ou matériels médicaux.

Et de comprendre que, derrière les injonctions empressées de ces courriers se cache une autre intention …

Celle d’accroître un peu plus sur le biologiste le stress et l’anxiété sur son avenir, de sorte à ce qu’il soit amené au plus vite à vendre outil de travail.

Et ainsi de mettre la profession devant le fait accompli, et ainsi de contrer l’annulation demandée par l’immense majorité des biologistes.

Boycottez ces courriers destinés à vous démoraliser, gardez confiance, et aidez-nous financièrement pour constituer une unité juridique destinée à vous défendre contre ce type de pression et de harcèlement, d’où qu’ils viennent.

Nous pourrons ainsi nous opposer efficacement au pillage de notre profession. N’hésitez pas à nous communiquer les pressions et harcèlement dont vous-même avez fait l’objet, afin de pouvoir constituer un premier dossier.

Nous alertons députés et sénateurs ainsi que les réseaux sociaux, sur les pressions des ARS en leurs communiquant les documents envoyés au biologiste.

 



Posté le:Lundi 18 avril 2011 @ 21:51:39       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.1167 seconde(s)