Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Ce que sont les biologistes de BIOPRAT
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

 

 

  1. Qui sont les biologistes de BIOPRAT ?

    1. Les biologistes médicaux praticiens de Bioprat ne sont pas, comme on le dit trop souvent contre l’assurance qualité, mais contre les délires de la loi de 2013 qui est un échec.                                       Ils dénoncent  une réforme réalisée sans études préalables (faisabilité, coût, emploi, etc.)  hormis le rapport à charge de l’IGAS, et sans  répondre à  deux  questions essentielles :
    • Qu’est-ce qu’un laboratoire ?
    •    Comment adapter la qualité de façon cohérente   en respectant  l’intégrité totale  du laboratoire ?

    Les biologistes de BIOPRAT dénoncent le fait que certains décideurs de l’accréditation n’ y aient vu que   le moyen de canaliser leur mentalité administrative  et obsessionnelle. Ces derniers se sont vautrés dans   une surenchère  de normes  délirantes considérant leurs confrères comme de médiocres exécutants à traiter comme de perpétuels étudiants.

    1. S’il est légitime de contrôler la qualité du travail, la multiplication de contrôles obsessionnels  est absurde  dans un contexte où la qualité  technique des analyses ne cesse de s’améliorer,  et dans celui de rationalisation des enjeux  économiques et écologiques.
    1. Les biologistes de BIOPRAT considèrent  que la première qualité  d’un laboratoire c’est d’être  un lieu où on effectue des analyses et non un décor. Ils considèrent que si  les décideurs de l’accréditation  ne voient pas le  danger laboratoires « vides » mis en place par la réforme, cela  prouve  leur totale déconnexion avec la réalité et des risques qu’ils font encourir au patient.
    1.  Les biologistes médicaux praticiens de Bioprat sont contre l’accréditation obligatoire sous le monopole du COFRAC et certains d’entre eux, déjà accrédités à plus de 80%, ayant subi déjà 2 ou 3 audits, savent de quoi ils parlent et pourquoi ils sont toujours contre !
    2.  Les biologistes médicaux praticiens de Bioprat, comme bon nombre de biologistes, ne supportent plus les harcèlements de cet organisme qui n’arrive même pas à assumer la tâche qui lui a été confiée.
    3.  Les biologistes médicaux praticiens de Bioprat, comme bon nombre de biologistes, ne supportent plus ces audits d’un cout exorbitant, d’une longueur exagérée, aux exigences délirantes, réalisés par des qualiticiens qui ne connaissent pas la médecine et la biologie médicale de soin que nous pratiquons, et des auditeurs biologistes qui s’arrogent en censeurs de leurs confrères, et qui au passage, arrondissent leurs fins mois ou leurs pensions de retraite. Imagine-t-on une telle ignominie chez nos confrères cliniciens ??
    4. Les biologistes médicaux praticiens de Bioprat constatent que la mise en œuvre de  cette réforme a abouti à la mainmise des groupes financiers sur plus de 30% de la biologie médicale française.
    5.  Les biologistes médicaux praticiens de Bioprat qui ont accrédité leurs laboratoires n’ont constaté aucune amélioration de la qualité de leur travail, au contraire, et les sondages effectués auprès des médecins montrent une insatisfaction patente de la nouvelle organisation de la biologie médicale.

    Les biologistes médicaux praticiens de Bioprat proposent :

     Une assurance qualité censée, intelligente, non basée sur l’inspection obligatoire et couteuse et on développés plusieurs dites internet en ce sens.

    1.  Un contrat d’assurance qualité basé sur la confiance et non sur la défiance, basée sur les CIQ, les EEQ, le contrôle national de qualité, une prestation de conseil reconnue et honorée, et des exigences communes avec les différents acteurs concernant la phase préanalytique. 
    2. Une autorisation d’installation des jeunes confrères ré instaurée car impossible aujourd’hui à cause de cette loi.
    3.  Une interdiction totale et rétroactive de la possession des laboratoires par des groupes financiers.

     En conclusion: une biologie  HUMAINE construite autour de biologistes et non d'usines à analyses et surtout autour du patient et non de tubes !



Posté le:Mercredi 14 octobre 2015 @ 06:29:47       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 14-10-2015 09:52

Le prochain décret: les biologistes gauchers ne pourront remplacer les biologistes droitiers, sauf dérogation du préfet.
les biologistes de plus de 50 ans ne pourront remplacer ceux de 40 ans

Anonyme
721  

  Posté : 14-10-2015 09:54

on autorise la flexibilité du travail, que les opticiens puissent renouveller les lunettes sans l’ordonnance de l'ophtalamo, mais qu'un biologiste pharmacien remplace un biologiste médecin houlalala !!

Anonyme
721  

  Posté : 16-10-2015 15:59

Oui on veut juste ça,ce qui est beaucoup moins couteux et difficile à mettre en place et avec des résultats qui seront bien meilleurs pour tout le monde !
Mais en France ( en tout cas sous Hollande et sarkozy )
on prèfère faire compliqué.
La machine à perdre est en route !

Anonyme
721  

  Posté : 03-11-2015 11:30

C'est vrai que c'est lourd usant et couteux tout ça
la machine est lancée et qui peut l'arrêter ?
A part le FN ou Mélenchon je ne vois personne d'autre car les autres ont tous roulés dans la même direction
Le problème est devenu éminemment politique
LRPS (Herpes sympa comme acronyme) ne fera jamais machine arrière

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.1408 seconde(s)