Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Un décret pour décourager encore plus les biologistes
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

 

À la lecture du  récent  décret sur les modalités de remplacement d’un biologiste suivant qu’il soit médecin ou pharmacien, on se demande comment il peut exister des esprits aussi tordus pour aller perdre du temps et formuler deux articles  D.6213-13 et D.6213-14 qui semblent instaurer  une discrimination entre interne en médecine ou pharmacie pour remplacer un biologiste en fonction de son diplôme de médecin ou pharmacien.

 Mais lorsqu’on met en perceptive ces articles avec une réforme  qui vise à une pure et simple  mise  en vente grace à des artifices, cela devient clair.

 

Ces deux articles sont tout à fait dans la lignée d’autres artifices comme :

 

  • ·         « Laboratoires  multisites » terme  spécialement inventé par la réforme pour tromper  les références  lexicales des patients, en  leur présentant   des laboratoires factices qui sont en fait des centres de prélèvements.
  • ·         « Biologistes responsables » qui font  place aux «  directeurs de laboratoire  »  termes  qui résument  à eux  seuls l’intention marchande.
  • ·         « Notes de doctrines »  du COFRAC, là aussi terme complètement artificiel et inventé, utilisé pour dissimuler le détournement d’un texte légal.

 

Le but  final étant  in fine  de décourager les biologistes installés et les jeunes   à emprunter cette filière de toutes les façons possibles, par le coût pharaonique de l’accréditation, ou par une mesure   vexatoire comme ici.

 Les financiers auront beau rôle d’invoquer  hypocritement  le manque de diplômés, et demanderont à ce que des BAC+3 gèrent un laboratoire, ce qui leur permettra des économies de salaires importantes et améliorera la rentabilité actuelle qu’ils jugent décevante.

 

Ce sera  peut être l‘objet du prochain décret…

 

Le SDB fait un recours contre ces mesures auprès de la ministre de la Santé, nous lui souhaitons sincèrement bonne chance. Mais quand on sait que la ministre a signé un décret pour rapprocher les dates d’accréditation, et  que  Diane CAHUZAC visiblement veille au grain comme le prouve ce décret, ce n’est pas gagné …

 Le SDB aurait dû avant tout ne pas soutenir cette réforme qui ruine  la biologie médicale et écouter tous ceux qui  comme nous sonnaient le tocsin devant ce soutien suicidaire.

Mais rien n'est perdu pour autant, et c'est pourquoi nous vous  appelons une fois de plus  à vous  mobiliser vigoureusement  auprès de vos  élus pour demander une modification de ce décret  comme de la réforme de la biologie : la situation politique actuelle avec les peurs des politiques,   sont  un terreau fertile à une écoute.

 

cliquez ici pour lire le texte légal du décret 

 

 



Posté le:Mercredi 14 octobre 2015 @ 05:49:55       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.1656 seconde(s)