Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 25
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

ÉCONOMIE SOLIDAIRE
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

ÉCONOMIE SOLIDAIRE

 

L’économie solidaire  par le partage des moyens s’impose comme  une alternative économique et écologique, de plus en plus  indispensable pour faire face aux enjeux économiques.

La reforme de la biologie a été pensée à l’opposé de cette valeur, en  dévoyant  une norme ultra-coûteuse pour obliger  les biologistes à dégager, et générer le juteux marché de la formation.

 Notre  syndicat s’est construit sur la  valeur de solidarité, et grâce aux cotisations  a développé l’idée d’une structure alternative, appelant à un référentiel plutôt qu’une norme destructrice, et  une auto surveillance, dans l’esprit des préparations de l’internat.

Nous pensons qu’il faut  faire confiance à une profession BAC +10, plutôt que l’infantiliser et la soumettre à coup d’écarts critiques en laissant planer en  permanence   la menace de fermeture.

 Deux sites ont été mis en ligne :

La réforme de la biologie médicale aboutit   à une telle situation  qu’une   commission ministérielle a été mise en  place devant ce qui arrive (dégradation de service, mécontentement des patients et médecins, licenciements, financiarisation, comportement scandaleux  du COFRAC). Nous pensons qu’il faudra obligatoirement  y revenir ainsi que sur l’obligation de  l’accréditation, pour  mettre en place une structure alternative.

La plupart de ceux qui soutiennent la réforme le font  par pur  intérêt financier autour du rachat des laboratoires et organismes de formations, et se sont bien gardés de répondre   à notre proposition, ce qui confirme notre opinion sur eux.

Nous appelons ceux qui ont d’autres valeurs à nous soutenir et continuer d’adhérer à notre syndicat et aider au développement de notre structure de qualité, débutante certes, mais qui permettra d’assurer la survie des structures de proximité.

Nous appelons  à  ne pas hésiter à écrire à leurs élus et à la ministre pour dénoncer la situation sur le terrain, ainsi que le comportement scandaleux du COFRAC.

Cela permettra  à la  commission mise en place de réaliser l’urgente nécessité  évolution probable de la réforme par la mise en place d’une solution alternative.

 

WWW.BIOPRAT.COM



Posté le:Jeudi 01 octobre 2015 @ 16:42:49       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 02-10-2015 08:55

Tout cela est exact, il me semble que les véritables laboratoires de proximité
ont presque tous disparus..., je n'en connais plus.

Anonyme
721  

  Posté : 02-10-2015 11:06

moi j'en connais.
En ce qui concerne les labo " multi sites "( terme complètement mensonger car il s'agit en fait de centres de prélèvement)J' ai souvent entendu de la part de confrères le récit d' atmosphères humaines et professionnelles épouvantables.Tant au niveau des biologistes entre eux que du personnel qui ne sait plus vraiment ce qu'il fait puisqu'il ne connait pas le patient, ce qui génère des résultats complètement erronés basculés sur les centres de prélèvement périphériques, alors qu'ils auraient été arrêtés si le centre de prélèvement avait été un vrai labo avec un vrai biologiste sur place.

Anonyme
721  

  Posté : 02-10-2015 12:05

En effet, ce sont des laboratoires factices...l'ambiance y est effectivement très démoralisante, mais si il reste des labos de proximité, ils sont peu nombreux..et quand je regarde les offres d'emplois, je ne sais pas si c'est une impression, mais elles semblent supérieures aux demandes? Alors..revenir en arrière ...

Anonyme
721  

  Posté : 02-10-2015 17:40

Si on avait dit en 1989 un mois avant à quelqu'un dans la rue que le mur de BERLIN un s'écroulerait, l'aurait-il cru?

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.1208 seconde(s)