Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

COFRICFRAC (édito Pr JF SCHVED CHRU MONTPELLIER)
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

 

EXTRAIT DE LA REVUE A D H E T

(Association pour le Développement de l'Hématologie et de la Transfusion)

Téléchargez-le au format pdf en cliquant ici: Cofricfrac (2).pdf

 

Cofricfrac1a.jpg

Cofricfrac2a.jpg



Posté le:Samedi 11 avril 2015 @ 11:32:01       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 12-04-2015 12:03

La norme a un prix et son application nuit gravement à la qualité.La métrologie des enceintes réfrigérées est inutile, les fiches de stress nous le démontrent si on pouvait l'ignorer..etc.. Les biologistes ne rendent plus les résultats consultables sur le net.
De nombreux petits biologistes qui n'ont ni les salaires ni les congés de leurs confrères hospitaliers se retrouvent dans des situations financières difficiles.Si évaluation il y a, elle arrivera trop tard.

Anonyme
721  

  Posté : 14-04-2015 17:15

Bof discours 1000 fois rebattu sans apporter grand chose
Les couts annoncés sont variables et peu crédibles 450000 € la première année n'importe quoi ! Ou Alors il faut partir d'un niveau O qualité.
Ce qui est certain c'est que l'on est en train de construire un machin que plus personne ne maitrise et que le COFRAC creuse le tombeau d'une certaine forme de biologie et sans le vouloir en plus. LA BIOLOGIE HUMAINE n'existera plus en ville à l'hopital c'est déja fait. BIO = MACHINE

Anonyme
721  

  Posté : 15-04-2015 07:19


Moi, je ne crois pas qu'on peut dire bof å cet article.
je trouve que ce qui est interessant c' est qu'un chef de service ECRIVE tout haut ce que les autres chuchotent tout bas, et restent bien soumis et infantilisés derrière leur classeurs et leurs procédures.
S'ils étaient plus nombreux å en faire autant ça changerait la donne face å des politiques qui demandent des les rėfėrences institutionnelles å leurs contradicteurs.

Tout le monde est parti de źėro,et c'est bizarre, non?

Et oui,tout le monde en effet est parti de zéro et là aussi trop facile de balayer les chiffres au nom de cet argument,et si certains prenaient une calculette,ils seraient effarės de ce qu'ils ont dėpensė pour au final un rėsultat alourdissant et déshumanisant considérablement leur mission sanitaire au point de provoquer un mécontentement des prescripteurs comme chez des patients.
C'est ce qui explique que certains ont dû vendre alors qu'ils voulaient jouer les premiers de la classe avec la qualitė.
D 'autres sont parfois obligés de fermer leur laboratoire l'après-midi,poussent les patients à ne pas venir au laboratoire en récupérant les résultats sur Internet, ou ferment le samedi matin pour essayer de compenser les montants abyssaux de l'accréditation.
Bravo à cette dégradation notoire et grave qui n'interpelle nullement tous les gnan gnans de la qualité, dont l'esprit tellement "stabilobossé" s'est complètement déconnecté du simple bon sens et de l'humanité des choses.
C'est pour ça que je pense que cet article,vu son auteur,est très intéressant même s'il dit ce que nous savons déjà...car lui au moins ECRIT ce qu'il pense...
Aujourd'hui le SDB nous envoie d'e-mail angoissés nous annonçant les baisse d'activité et nous demandent nos propres chiffres pour essayer d' échapper aux baisses.
Plutôt que de catapulter la profession contre un mur en lui imposant cette réforme, n'aurait-il pas pu réfléchir une fraction de seconde à la situation économique, aux impôts nouveaux et contraintes en tous genre qui en dėcouleraient et qui rendraient désastreux l' exercice de la biologie?
Tout cela pour en arriver à ces email qui transpirent le desespoir de biologistes lisant leur compte bancaire et un syndicat desemparé qui ne sais plus quoi faire devant la catastrophe qui a engendrée.

Anonyme
721  

  Posté : 15-04-2015 12:04

OUI, cet article est tres bien , il arrive un peu tard c'est vrai,
quand au SDB , c'est le zero pointé .Il faut leur pardonner , ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient . En tout cas ils portent une lourde responsabilité dans la banqueroute de la profession , ils ont interet à se remuer pour faire reporter au 01 janvier l'envoi des dossiers, mais la encore , ils auraient pu bouger plus tot.

Anonyme
721  

  Posté : 16-04-2015 10:01

Il arrive beaucoup, beaucoup, beaucoup trop tard, la plupart des laboratoires sont devenus des sites.

Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.2147 seconde(s)