Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Détresse des biologistes Communiqué de presse
 |  Auteur: admin
Rechercher dans Informations Legales

 

 

 

Le syndicat BIOPRAT témoigne de la détresse des biologistes indépendants face aux pressions du COFRAC

 
 

Depuis qu'il dénonce les conséquences dramatiques de la mise en œuvre de la réforme de la biologie médicale, le syndicat Bioprat ne cesse de recueillir des témoignages de biologistes indépendants écrasés par les pressions du COFRAC, dont certains en réelle détresse psychologique.

 

 

La réforme de la biologie impose aux biologistes des mesures d’accréditation d'un cout  de 150 000 euro par an, validées par un organisme privé, le COFRAC, qui applique ces mesures sans aucune concertation avec la profession.

Doté d'un pouvoir de vie ou de mort sur les structures de proximité, le COFRAC intensifie depuis plusieurs mois ses pressions de telle façon qu'il est difficile de ne pas penser que son objectif final est de pousser les biologistes vendre leurs laboratoires. 

Ces derniers sont aux prises avec un déferlement constant d'injonctions, reprises par les ARS, leur rappelant leurs obligations légales et dates butoirs arbitrairement rapprochées, avec menaces de fermeture administrative.

Face à ce véritable harcèlement administratif, deux biologistes menacent de se suicider, d'autres témoignages font état de situations de burn-out et d'une profession globalement sous antidépresseurs et anxiolytiques.

Le syndicat Bioprat alerte sur les conséquences humaines de pratiques qui s'apparentent à un abus de pouvoir, et interpelle le Président de la République sur la réalité destructrice d’une réforme qu’il est plus que jamais nécessaire de remettre à plat.


Plus d'informations : www.bioprat.com



Posté le:Mercredi 25 février 2015 @ 20:26:11       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 26-02-2015 12:34

Depuis 2010, les biologistes spoliés de leur outil de travail sont obligés de vendre..d'abord les labos de 50, puis 100 dossiers/j , maintenant 200..et les lois changent perpétuellement.Ce qui ne varie pas, c'est l'évolution..ensuite, ce seront les groupements qui vendront aux financiers, et peut-être la déréglementation.On peut regretter que certains biologistes ne s'inquiètent que lorsqu'ils sont , à leur tour, touchés.Combien de lois sur la biologie depuis 2010? C'est en effet un drame..qui a débuté en 2010..

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.1405 seconde(s)