Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Quand une élue socialiste dénonce les politiques "hors sol" ( LEPOINT)
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

Quand une élue socialiste dénonce les politiques "hors sol"

Le Point - Publié le 15/09/2014 à 15:45

Sur son blog, la députée et ancienne ministre Michèle Delaunay décrit comment les politiques peuvent faire carrière sans jamais avoir connu la "vraie vie".

Michèle Delaunay face aux questions des députés à l'Assemblée en octobre 2012.Michèle Delaunay face aux questions des députés à l'Assemblée en octobre 2012. © Jacques Demarthon / AFP

 
 
 
  • Par Benoît Duteurtre

Michèle Delaunay est médecin, spécialiste de cancérologie et de dermatologie. Elle est aussi députée de Gironde et a été ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Elle a publié samedi sur son blog un billet qui fait un peu de bruit. Intitulé "Le tunnel, ou comment faire carrière sans mettre un pied dans la vraie vie", elle décrit le parcours de la majorité de nos hommes et femmes politiques. Un concours à 20 ans, un premier job comme attaché parlementaire ou, mieux encore, dans un cabinet ministériel, puis quelques années plus tard, le baptême du feu de l'élection. Au bout du tunnel, un parcours de professionnel de la politique "hors sol", coupé des réalités.

Avec en tête, sans jamais le nommer, le parcours sans accroc et la sortie de route brutale de Thomas Thévenoud, né en 74, diplômé de Sciences Po, entré au cabinet de Laurent Fabius alors qu'il n'avait que 26 ans, élu l'année suivante premier adjoint au maire de Montceau-les-Mines, on connaît la suite... Ce texte "n'a d'autre objet que de répondre à un questionnement" maintes fois entendu, dit-elle : "Comment cela est-il possible ?" Cela, c'est dire : perdre "le sens commun (...) Agir comme si l'on était au-dessus de la règle la plus élémentaire, ne plus savoir entendre raison ou n'en plus avoir."

 
 

"Ce que payer une facture veut dire"

"L'explication la plus plausible est la plus simple : ces élus n'ont jamais connu la vie réelle. Entrés tôt dans le tunnel, ils n'en sont jamais ressortis. Compter pour savoir si l'on pourra payer ses deux employés à la fin du mois, si l'on aura soi-même assez pour assumer la scolarité du petit, le loyer... . Suivre de près météo, récoltes et prix des matières premières pour maintenir son exploitation agricole, répondre aux appels les nuits de garde (...), toutes ces heures et ces jours où le réel est dur comme ciment et/ou il faut le coltiner sans échappatoire possible, tout cela, ils n'en savent rien."

Et la ministre de plaider pour une plus grande diversité à l'Assemblée nationale, citant en exemple son voisin dans l'hémicycle, "un des deux seuls exploitants agricoles qui y siègent. Il s'y sent sur une autre planète et raisonne d'une manière différente. Pour sûr, il sait ce que payer une facture veut dire ou répondre à une échéance." Elle prend aussi ses distances avec l'idée que les "jeunes" apporteraient de l'air frais en politique. Ils sont, au contraire, les plus exposés au risque qu'elle dénonce.

Michèle Delaunay conclut sa mise en garde par un conseil aux électeurs : "Dans le choix que vous aurez à faire de l'un ou l'autre candidat à l'une ou l'autre élection, il peut n'être pas inutile de regarder s'il est passé par la case Réalité."



Posté le:Mardi 16 septembre 2014 @ 18:07:28       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
chauvel
15   

  Posté : 18-09-2014 14:36

Diable!!!
cette élue socialiste a vu la lumière!

c'est vrai qu'elle est médecin et non énarque, çà aide!

  Profil
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.1318 seconde(s)