Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

BIORAT interpelle Manuel VALLS
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

Le programme de mesures préconisées par l’ l’IGF pour  les professions réglementées, signe la disparition  notre profession.

Annoncées un an après la réforme de la  biologie, ces mesures  prouvent que  cette réforme  n’était en fait que la première partie  de ce programme, visant  d’abord à  l’expulsion-spoliation des biologistes, juste avant ce   coup de grâce …

Ce qui arrive était pourtant largement  prévisible,  ce qui n’a pas empêché certains syndicats irresponsables d’  imposer  cette réforme à tout prix, complètement inconscients qu’en réalité ils allumaient la mèche de cette bombe.

Tout cela,  nous l’avons annoncé et dénoncé tous azimuts, depuis 4 ans, et devant le danger qui se rapprochait nous avons vite compris qu’il fallait s’unir à d’autres.

Nous avons rejoint  l’UFML (Union Française pour la Médecine Libre) qui a proposé fin 2013  la création d’un collectif (collectif de mars)  regroupant   la plupart des spécialités  médicales et para médicales.

 Ce collectif est la seule structure en ordre de marche actuellement et elle est en alerte depuis deux mois dans l’attente du détail des mesures gouvernementales qui conditionneront la riposte.

 Aujourd’hui nous publions un communiqué demandant la remise à plat de la réforme de la biologie en argumentant   au travers des  déclarations du premier ministre sur les entreprises, et à la modification de la loi DUFLOT qui n’apporte pas satisfactions aux professionnels.

 Nous appelons tous les biologistes à nous rejoindre, en s’inscrivant à notre syndicat,  et surtout, surtout,  à se mobiliser en allant voir et revoir leurs élus.

 

Nous les invitons également  à visionner   en cliquant ici: la vidéo « la revanche du rameur » qui démontre de façon claire  le danger de l’assurance qualité industrielle lorsqu’elle est appliquée à l’humain.

 

Nous invitons aussi tous nos confrères  à suivre régulièrement la page Facebook de l’UFML ainsi que notre site.

 

 

Communiqué de presse

Le syndicat Bioprat interpelle Manuel Valls sur la situation des biologistes, entrepreneurs en danger

 
 

Suite aux propos tenus par Manuels Valls lors de l'Université d'été du MEDEF, le syndicat Bioprat rappelle au Premier Ministre que, derrière leur mission de santé, les biologistes sont aussi des chefs d’entreprises, mis en danger par une réforme en totale contradiction avec son attachement récemment affiché envers les entrepreneurs en tant qu'acteurs majeurs du tissu économique du pays.

 



Dans un climat où le chômage explose, le syndicat BIOPRAT estime que plus de 2000 emplois ont déjà disparu des suites de l'application de la réforme de la biologie. En cause, des normes insupportables pour les laboratoires indépendants dont l'application aboutit à la financiarisation du                 secteur, au détriment de l'emploi et de la santé publique.

Le syndicat rappelle que derrière leur mission de santé, les biologistes sont aussi des chefs d’entreprises et que l'esprit et les effets de cette réforme sont en totale contradiction avec l’attachement récemment affiché pour ces derniers par le premier ministre lors de l'Université d'été du MEDEF.

Il rappelle par ailleurs que les modifications récemment apportées à la loi DUFLOT prouvent qu'il est possible de réviser une réforme votée dans le cas où elle est perçue comme contre-productive, voire nocive, par les acteurs de terrain.

Dans ce cadre, et devant la gravité de la situation, le syndicat BIOPRAT demande un moratoire sur la réforme de la biologie, un report des dates butoirs et une renégociation du texte de loi qui permette aux biologistes d’exercer normalement leur mission sanitaire.

 

 

 



Posté le:Mardi 02 septembre 2014 @ 19:44:57       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 03-09-2014 13:53

oui, mais que faire? car depuis le temps que nous harcelons les élus...en vain!!!!!!!!!! l'UFLM, oui, mais le cas des biologistes est particulier,c'est une destruction massive, et ils n'ont aucune possibilité de dépassements.Seul au départ le SNMB a dénoncé la réforme qui a enrichi de nombreux biologistes.
Quelle biologie pour demain? Une mauvaise biologie sans biologistes.....à moins d'innover dans l'action!!ET VITE?DE NOMBREUSES FUSION/ACQUISITIONS SONT EN COURS!

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.1258 seconde(s)