Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 26
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Témoignage dramatique d'un biologiste épuisé par le poids de l'accréditation
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales
 
 
 
 
"J'avais décidé tôt de tenter d'accréditer notre laboratoire d'analyses médicales selon la Norme NF EN ISO 15189 qui actuellement est devenu obligatoire pour tous les laboratoires français.
Nous sommes une PME de 12 personnes en zone semi rurale ce qui faisait de nous un laboratoire "classique" (car la réforme de 2013 a particulièrement modifié notre paysage professionnel).
 
Nous avons , après 10 ans de travail régulier en assurance qualité,  réussi à accréditer 70 % en volume de notre activité : MAIS A QUEL PRIX !
 
- déterioration des conditions de travail :
    Stress sur les salariés qui ont maintenant des objectifs à tenir : je vous rappelle que notre secteur est la santé !!!
    Evaluation récurente et inutiles des postes de travail (obligation de la norme).
    Incessante obligation de faire mieux : ce n'est jamais assez bien et plus les auditeurs reviennent , plus les exigences sont tatillonnes ( la dernière inspection annuelle a duré 10 heures alors que     le champ d'accréditation était identique à l'année précédente )
 
    Stress sur les dirigeants qui ont peur de voir leur outil de travail détruit : la perte de l'accréditation c'est la fermeture du laboratoire.
    Comment motiver vos salariés à faire mieux , alors que vous avez l'impression que tout est en place ???
 
- déterioration du service rendu aux patients:
    L'attention des biologistes et des techniciens est focalisée sur l'assurance qualité et non plus sur les patients, car tous les process sont très chronophages.
    Diminution drastique du nombre de "vrais laboratoires" (unités analytiques) sur le territoire donc délais de rendu de résultat s'allongeant dangereusement
    Diminution de l'offre des laboratoires due aux concentrations(nécessaire gain de productivité due aux dépenses d'assurance qualité) entrainant une absence de concurrence donc une dégradation     du service : le monopole de certaines structures regroupées leur permet de fermer des laboratoires qui ne seront jamais réouverts.
    Impossibilité d'installation des jeunes biologistes (comme je l'ai fait il y 20 ans) car les laboratoires doivent être accrédités à l'ouverture !!! 
 
- coût prohibitif de l'accréditation selon la norme 15189
    1.5 temps plein pour la cellule qualité sans compter les heures du biologiste qui est "de facto" le responsable de la cellule qualité ( nombreuses formations)
    changement de tous les frigos et congélateurs
    changement de toutes les centrifugeuses
    changement pour la deuxième fois des 2500 coffrets de prélèvements sanguins pour respecter une autre Norme: La UN 3373 catégorie B (matière biologique).Les premiers coffrets fabriqués en
    Chine sont tous inutilisables ( un coffret coûte 10 euros TTC)
    Changement des étuves
    Mise en place d'un logiciel assurance qualité pour les laboratoire (différent du sytème informatique d'exploitation du laboratoire) : prix actuel 30 000 euros   
    Frais du COFRAC ( redevance annuelle, audit, transport , hébergement, nourriture tout est à notre charge).
    Contrôles de qualité interne et externes devenus  permanents et prohibitifs .
    .................
 
 Je ne crois pas avoir amélioré mes pratiques professionnelles mais je suis sûr que les conditions de travail se sont dégradées dans mon unité depuis que la normalisation a été votée au parlement dans la loi sur la réforme de la biologie : le parlement avait demandé 80 % de l'activité acréditée COFRAC selon la norme NF EN ISO 15189 de façon réglementaire (aucun pays européen n'a pris une telle décision !!!). Le sénat a demandé 100 % : c'est impossible à atteindre à moins d'abandonner certaines analyses peu fréquentes : dans notre laboratoire les marqueurs cardiaques ont été identifiés comme non accréditables !!!
 
Il est plus que temps d'arréter de vouloir être le premier de la classe quand les autres pays européens ne nous suivent pas ! la normalisation à outrance nous détruira , mais en respectant toutes nos procédures ( notre laboratoire contient une banque documentaire de près de 250 procédures, documents d'enregistrement...tous revus annuellement)."
 


Posté le:Vendredi 18 juillet 2014 @ 21:12:48       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.1308 seconde(s)