Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

BREAKING NEWS L'UFML appelle à la démission de Mme Catherine Lemorton
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

BREAKING NEWS 

L'UFML appelle à la démission de Mme Catherine Lemorton

Lors de l’émission « Carrément Brunet » du 19 Juin 2014 sur RMC, Madame Catherine Lemorton, députée socialiste et présidente de la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale a tenu des propos et lancé des insinuations* portant non seulement atteinte aux équipes soignantes des établissements de santé privés, mais aussi de nature à jeter l’opprobre sur ces professionnels dévoués, disponibles, dont les qualités ne sont plus à démontrer, comme en témoigne la confiance que les Français leur renouvellent chaque année.

Suite à cet épisode, et loin de s'excuser, la présidente de la commission des affaires sociales continue** de ré-exprimer son mépris à l'égard des professionnels libéraux de santé et des établissements privés sous l'emprise de son aveuglement et de son l'idéologie. Mme Lemorton ne dispose pas du recul, de la sagesse et du discernement qu'il convient de démontrer à ce poste majeur dans la construction de l'avenir de la santé. L'UFML demande la démission de Mme Lemorton de son poste de présidente.

"Alors que le la ministre de la Santé affiche son mépris des professionnels de santé libéraux en construisant une loi de Santé sans tenir compte de leur avis, la présidente de la commission des affaires sociales, député socialiste, elle-même, se permet d'insinuer que des médecins libéraux pourraient être des assassins. Ces comportements, dans un climat où la colère monte, ne pourra qu'entrainer demain l'échec de la loi de Santé. " déclare Jérôme Marty, président de l'UFML.

* Question d'Éric BRUNET : " mais quand même les médecins soignent les gens, ils n'ont jamais laissé mourir personne ! " Réponse de Catherine LEMORTON : " Dans les l'hôpitaux publics , oui. Je n'en dirai pas plus..."
**Echanges de mails entre Mme Lemorton et des praticiens qui réagissaient directement auprès d'elle.



Posté le:Vendredi 27 juin 2014 @ 18:17:03       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.1959 seconde(s)