Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 25
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Après 21700 suppressions d'emplois, est-ce bien le moment de la réforme de la biologie? ( la tribune)
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

 

On sait bien que les concentrations entraînent  des licenciements, alors est-ce bien le moment de promouvoir une reforme pourvoyeuse de concentrations, de plus souvent en faveur de groupes financiers dont certains sont aux îles caïmans et qui échapperont à l ’impôt, alors que  des biologistes indépendants y auraient été assujettis?

article la tribune 

Emploi: 21.700 postes détruits en France au premier trimestre

TRAVAILPour stabiliser le chômage, il faudrait 100.000 créations d'emplois par an. (Photo: Reuters)Pour stabiliser le chômage, il faudrait 100.000 créations d'emplois par an. (Photo: Reuters)latribune.fr  |  13/06/2014, 8:50  -  236  motsSelon l'Insee, qui vient de publier ses données définitives, tous les secteurs d'activité sont concernés, mais l'intérim l'est particulièrement.

Après une légère interruption fin 2012, la destruction de postes reprend en France. Dans le secteur marchand. Au premier trimestre, 21.700 postes (-0,1%) ont disparu, révèle l'Insee vendredi, publiant des données définitives.

Dans son estimation provisoire, publiée mi-mai, l'Institut de la statistique avait évalué que 23.600 postes avaient été perdus au 1er trimestre.

L'intérim particulièrement frappé

Si tous les secteurs d'activité sont concernés par ces pertes d'emploi, l'intérim est particulièrement frappé. La baisse atteint 0,2% dans l'industrie, 0,3% dans la construction et 0,1% dans le tertiaire, où sont comptabilisés tous les emplois en intérim.

Dans le secteur du travail temporaire, considéré comme précurseur des évolutions du marché de l'emploi, 26.200 postes ont été détruits (-4,8%).

Sur un an, 44.400 postes détruits

Sur un an, 44.400 postes ont été rayés de la carte (-0,3%), malgré une légère reprise des créations d'emplois à la fin de l'année dernière. Pour la première fois depuis début 2012, l'économie française s'était en effet remise, bien que modestement, à créer des emplois au quatrième trimestre 2013, essentiellement grâce à une hausse de l'intérim: 21.000 créations nettes d'emplois avaient été enregistrées.

Or, chaque année, plus de 100.000 nouveaux actifs arrivent sur le marché de l'emploi: ce sont donc plus de 100.000 créations d'emplois qui seraient nécessaires pour stabiliser le chômage.



Posté le:Vendredi 13 juin 2014 @ 12:31:28       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.095 seconde(s)