Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 25
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Le syndicat Bioprat interpelle à nouveau Arnaud Montebourg ( communiqué de presse)
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

communiqué de presse

 

Le syndicat Bioprat dénonce la casse sociale et industrielle provoquée par la réforme de la biologie et interpelle Arnaud    Montebourg


Le syndicat des biologistes praticiens, Bioprat, dénonce la menace que fait peser la réforme de la biologie sur des milliers d’emplois, en favorisant, à terme, la mise en vente des laboratoires indépendants au profit de groupes financiers internationaux. Le syndicat en appelle à l'arbitrage du ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, afin d'éviter la disparition de l'ensemble d'un secteur médical.

Le syndicat BIOPRAT rappelle son opposition à une réforme issue du réseau de Jérôme Cahuzac qui dissimule en réalité une mise en  vente forcée. Elle  s’appuie sur une structure de contrôle privée, le COFRAC dotée désormais du droit de vie ou de mort sur les acteurs indépendants du secteur, exerçant un véritable dictat, communicant à coups de courriers recommandés en menaçant les biologistes de fermeture s’ils ne se plient pas aux injonctions absurdes de la réforme et aux tarifs exorbitants.

Ces situations insupportables, sciemment engendrées par une réforme taillée sur mesure pour les groupes financiers, aboutissent à une véritable opération d’expropriation en obligeant les biologistes indépendants à vendre leurs laboratoires.

Devant le risque de démantèlement qui menace le secteur, le syndicat Bioprat interpelle Arnaud Montebourg quant aux conséquences d'une réforme en complète contradiction avec le patriotisme industriel qu’il défend.

Il dénonce une situation inique, réservée à cette seule profession de santé au travers du pouvoir absolu attribué de façon arbitraire à une structure privée, le COFRAC, alors que la biologie dispose déjà des facultés de médecine et pharmacie pour sa formation, et des Agences de santé pour le contrôle de son activité.

Au-delà des problématiques économiques et sociales, le syndicat Bioprat dénonce par ailleurs la perte d'un savoir scientifique jusque-là développé en France, induite par la financiarisation du secteur, qui vide les laboratoires rachetés de leurs moyens techniques et humains.

Il dénonce enfin une loi qui entraine par voie de conséquence la disparition ou le regroupement d’entreprises de diagnostic implantées en France, abandonnant l’innovation et le développement au profit de la seule rentabilité, au détriment à la fois de l‘emploi et de la santé du patient.

Pour toutes ces raisons, le syndicat BIOPRAT demande la remise à plat de cette réforme promulguée au nom de l’excellence et qui produit sur le terrain strictement l'opposé.


www.bioprat.com



Posté le:Jeudi 05 juin 2014 @ 18:00:33       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.4233 seconde(s)