Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 26
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

La remise en question de la réforme de la biologie est inévitable
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

Sur  RMC  matin vers 7h40, le 14/04/2014  Thierry Mandon était l'invité de JJ Bourdin.

En écoutant le lien ci-après,on comprend que la remise en question est inévitable..( déplacer le curseur de lecture  vers 34 mn 20')

 cliquez ici pour écouter

 

Sinon vous pouvez prendre le podcast : RMC 14/04 - "Le compte de pénibilité crée des obligations pour les entreprises - Thierry Mandon. t déplacer le curseur vers 34 mn 20'. JJ Bourdin présente le sujet puis une petite pose pub et ensuite Thierry Mandon. Il faut aller jusqu'au bout de l'intervention.

podcast cliquez ici

 "à partir de janvier 2015,on ne pourra plus légiférer  ( décrets ,arrêtés) si ces décisions on un impact sur l’activité de l'entreprise, ceci étant validé par des experts indépendants".



Posté le:Mardi 15 avril 2014 @ 16:28:37       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
726  

  Posté : 23-04-2014 17:59

bla bla bla
trop tard
même si radio bière foot l'a dit on n'y croit plus la France n'exploite pas le gaz de chiste mais sait bien faire des usines à gaz
choc de ceci choc de cela et patati et patala

Anonyme
726  

  Posté : 23-04-2014 21:44

De Jean-Claude Certain (86)
Votre propos est défaitiste et il faut toujours y croire, même si les vents semblent contraires. Au lieu de faire du bla bla bla, comme vous le faîtes, en affirmant votre soutien réconforterait le syndicat Bioprat.

L'histoire de france et les différents combats qui ont jalonnés son histoire de France démontre qu'il y a toujours eu des personnes qui se sont levées et relevées contre ce qui pouvait paraître au départ une cause perdue. Mais d'autres personnes ayant pris leur courage à deux mains les ont rejointes et ont pu alors faire basculer le sens de l'histoire. D'une cause perdue à l'avance ouvrait la voie à des chemins d'espérances.

Il n'est toujours pas trop tard de rejoindre le combat de Bioprat ou tout du moins le soutenir. C'est le nombre et le bruit qui feront reculer nos politiques. Il faudrait que la profession se mobilise et rejoigne ce syndicat.

Enfin, pour terminer, il serait de bon ton de ne pas rester anonyme et d'assumer son propos. Ce serait être adulte !

Pour votre information, je ne suis qu'un patient mais cette réforme de la biologie médicale est insensée, incohérente et qui va au détriment des patients pour le seul profit de la financiarisation.

Bon courage à Bioprat.

Cordialement

Anonyme
726  

  Posté : 26-04-2014 17:39

Oui, c'est un des rares syndicats qui a dit la vérité.Mais sur le terrain, les laboratoires se vendent, certains sites ferment, et il y a même une biologiste dont le labo a été fermé; cela conduira à des déserts médicaux, c'est une catastrophe.En effet,les délais s'allongent, la qualité baisse, le patient est un code-barre... mais si les ARS ferment les laboratoires, dont beaucoup ont abandonné la lutte...comment résister? Si vous avez une idée..

user
134     

  Posté : 28-04-2014 11:08

rejoignez-, nous aidez-nous.
Alertez les médias et contactez-nous.
Rien n'est inéluctable, si on avait dit que le mur de Berlin serait détruit, un mois avant, y aurait-on cru?

  Profil
Anonyme
726  

  Posté : 28-04-2014 14:21

De Jean-Claude Certain (86).
Si c’est bien vous qui avait écrit le 23 avril dernier : « Blablaba… » et rajouter le commentaire du 26 avril, je commence à percevoir une évolution de votre part. N’hésitez pas à prendre contact avec le syndicat BIOPRAT qui vous y invite (voir le commentaire de ce jour à 11h08). Souvent, je pense au pasteur et théologien allemand Martin Niemöller qui avait écrit en 1942 le poème ci-dessous. Combien de combats ont été perdus à cause de personnes qui par individualisme ou qui se sentaient battues à l’avance ou qui ne sentaient pas concernées ne croyaient pas possible un changement, un revirement de situation. Tant qu’il y a des possibilités, il faut à mon avis agir et le syndicat BIOPRAT, même s’il n’arrive pas à infléchir la situation n’aura rien à se reprocher et n’aura pas à rougir de son action. Il vaut mieux ça que de ne rien faire et de ne pas se retrouver dans la situation de la fin de ce beau et tragique poème.
Cordialement.
Poème de Martin Niemöller, Pasteur et théologien allemand (1892 – 1984).
Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n'ai rien dit,
Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n'ai pas protesté,
Je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,
Et il ne restait personne pour protester

Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.3179 seconde(s)