Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 26
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Recours contre l'arrêté d’accréditation ( communiqué de presse)
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales
 
       

communiqué de presse

Mardi 15 Octobre 2013

 

Share on twitterShare on viadeoShare on linkedinShare on wordpressShare on scoopitMore Sharing ServicesPlus...

 

Le syndicat BIOPRAT présente une demande de recours gracieux auprès de la Ministre de la Santé concernant les normes d’accréditations des laboratoire de biologie médicale

 
 

Le syndicat BIOPRAT présente une demande de recours gracieux auprès de la Ministre de la Santé concernant l’arrêté du 17 novembre 2012 définissant les conditions justificatives de l’entrée effective d’un laboratoire de biologie médicale dans une démarche d’accréditation auprès du COFRAC.

 



L’arrêté du 17 novembre 2012 oblige les laboratoires de biologie médicale à satisfaire à des normes d'accréditation extrêmement contraignantes, et ce sous des délais extrêmement courts. Ainsi, ces normes devant être appliquées au plus tard au 31 octobre 2013, un grand nombre de biologistes seront dans l'incapacité de s'y conformer.

A noter que cet arrêté, publié en 2012, fait référence à une ordonnance de 2010 destinée à être modifiée par la loi alors en préparation. On peut donc logiquement s’interroger sur le zèle avec lequel il a été appliqué alors qu’il eut été logique d’attendre la publication de la nouvelle loi en 2013 pour définir par la suite les arrêtés qui en découlaient.

Face à ces incohérences et aux difficultés qu'elles provoquent sur le terrain pour une large majorité de biologistes dans l'exercice de leur mission de santé, le syndicat Bioprat a présenté, lundi 14 octobre 2013, une demande de recours gracieux auprès de la Ministre de la Santé concernant les conditions et les délais d'entrée effective des laboratoires de biologie médicale dans la démarche d’accréditation.

Si les arguments de la profession ne sont pas entendus, le syndicat Bioprat se réserve le droit de porter la question devant le Conseil Constitutionnel sous les deux mois suivant sa demande. 

 



Posté le:Mardi 15 octobre 2013 @ 11:43:32       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
726  

  Posté : 16-10-2013 22:35

On pousse tous les secteurs à se concentrer; objectif : réduire les couts, corollaire: explosion du chomage , les deux vont de pair.
En biologie , la norme n'est adaptée qu'à une biologie industrielle.
La loi est votée, mais demandons des dérogations , pour toutes les structures qui souhaitent le maintien dans la qualité d'une biologie de proximité , et le maintien de l'emploi de leurs salariés.Pour la satisfaction de leurs clients-patients et de leurs prescripteurs.Le maintien de ces structures profite à tous.
La norme est un outil, pourquoi en faire une machine à tuer?

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.4959 seconde(s)