Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Alerte au piège mortel des laboratoires vides
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

 

 

 

1)      Ce qui se passe avec l’ouverture de magasins LEROY MERLIN le dimanche et la réaction du gouvernement,  prouve que l’on peut faire modifier une loi : dans le cas de la réforme de la biologie c’est d’autant plus possible qu’s’agit d’une  loi imposée de force par  un réseau occulte.

2)      Le danger lié aux laboratoires vides engendrés par cette réforme, fait l’objet d’une véritable Omerta engendrée par les  groupes financiers. Il  est étonnant qu’une telle dégradation d’exercice  soit légalisée dans un silence coupable  et même vantée jusqu’aux plus hautes instances de notre profession alors que patients et prescripteurs s’en  inquiètent  jusque dans la presse.

 

Devant cette situation nous publions aujourd’hui ce communiqué de presse :

 Le syndicat BIOPRAT alerte l'opinion sur le piège des laboratoires vides


Des laboratoires sans moyens techniques et parfois même sans biologistes, incapables de faire face à leur mission sanitaire et ne pouvant réaliser la moindre analyse sur place, voilà à quoi conduit la récente réforme de la biologie médicale, au risque de faire courir aux patients un danger mortel dans le cadre des situations urgentes.

Ces laboratoires post réforme sont une tromperie pour le patient puisqu'il ne s'agit en réalité que de centres de prélèvement d’où les échantillons partent vers des usines à analyses souvent très éloignées.


On peut dès lors s'interroger à la fois sur les conditions de conservation et de transport de ces échantillons, acheminés par de simples livreurs, perdus dans les embouteillages, et sur la fiabilité des résultats d'analyses effectuées dans pareilles conditions. 

Le syndicat BIOPRAT dénonce le manque d'information, voire le silence qui règne autour de ces dangers, mal dissimulés par les groupes financiers derrière les normes industrielles de leurs usines à analyses.

Le  syndicat BIOPART dénonce une réforme où l’abus des normes sert à la fois d’alibi et d’outil pour pousser les biologistes à vendre, pour laisser la place à des laboratoires vidés de leurs ressources techniques et humaines, constituant un  véritable danger sanitaire.

Il rappelle par ailleurs que la biologie n’a jamais provoqué le moindre accident sanitaire grave et que rien ne justifiait un tel bouleversement
.

Le syndicat BIOPRAT interpelle donc décideurs politiques, patients et prescripteurs sur une situation inacceptable en termes de santé publique et demande de toute urgence une réécriture de la réforme de la biologie dans le sens du respect de l'intérêt général plutôt que du profit de quelques groupes financiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.bioprat.com



Posté le:Mardi 01 octobre 2013 @ 14:57:52       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant
Anonyme
721  

  Posté : 02-10-2013 11:09

Pour etre honnete, les tubes ne se perdent pas dans les embouteillages, car le transport est lui aussi soumis à une norme.
Par contre, ce phenomene de regroupement, qui touche la Biologie mais aussi tous les secteurs d'activité entraine une contraction
préocuppante de l'emploi.
Est ce la notre choix de société? N'est il pas contradictoire de faire de la lutte contre le chomage une priorité et à coté de mettre tout en oeuvre pour l'aggraver ? Les reformes pour réduire les couts , réduisent surtout les couts salariaux , ce sont en fait les salariés qui en font les frais.

Anonyme
721  

  Posté : 07-10-2013 14:33

Certes, les tubes ne se perdent pas..
En revanche les délais de transport sont parfois trop longs..neige,départ en week-end, embouteillages..et vendredi, après avoir lu ce commentaire, alors que nous réalisions les examens d'un patient venu en urgence à 18h, je m'inquiètais pour
l'avenir...du patient, des analyses..et de leur délai de réalisation..?

Anonyme
721  

  Posté : 11-10-2013 09:53

En effet, c'est pourquoi certains sites ne font plus de prélèvements l'après-midi...

Anonyme
721  

  Posté : 14-10-2013 16:18

Pourtant, si je lis bien le dernier bulletin de l'Ordre:"la réponse à l'urgence doit être effective sur chaque site"Comment,
en effet? peut-être bien en limitant les horaires d'ouverture?
Car cette réforme ne garantit plus un haut niveau de qualité sur l'ensemble du territoire..

Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.1374 seconde(s)