Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 26
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

lettre ouverte aux députés et sénateurs
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

Les récentes révélations de l’EXPRESS et du Nouvel Obs  permettent d’imaginer les véritables commanditaires de la réforme de la biologie, qui ont  pris la forme d’une collusion politico-financière étalée sur des années, autour d’un syndicaliste influent, et l’homme politique  Jérôme CAHUZAC.( « je vais vous couper la tête »,disait-il )

À titre personnel, j’ai subi ce  violent dénigrement, quand,  l’ayant eu par chance au téléphone dans les années 90, je lui demandais pourquoi au cabinet de Claude EVIN, il avait imposé  des  baisses aux conséquences si dramatiques pour notre profession.

 

Voilà donc les véritables raisons à 20 ans de baisses tarifaires, de rapports à charge, dénigrements permanents, déclinés en même temps, comme un duo parfait, par le discours  syndical…     Et enfin en 2010,  l’apothéose, avec  la biologie livrée en douce par ordonnance à la caste des copains, derrière l’étendard de la qualité.

Voilà donc l’explication à un acharnement inexpliqué sur une profession sans problèmes, appréciée, et crucifiée en plus par des normes aberrantes validées par un COFRIC-COFRAC  auquel  on déroule le tapis rouge.

Désormais en  plein scandale Médiator, Prothèses PIP et prothèses de hanches retirées, personne n’est dupe…

 

La dernière trouvaille de  ce puissant réseau d’influence, ce sont les injonctions étrangement zélées, des  ARS à se mettre en conformité à  dates limites du 31 mai, alors que   la réforme en cours de discussion prévoit de modifier cette date.

Cette grosse artillerie lancée de façon désordonnée  et brouillonne suivant les régions,  est-elle l’expression de la panique de certains devant les révélations de la presse, inquiets de voir le magot leur échapper ? Que vont-ils inventer dans les prochains jours et appeler à la rescousse,  pour nous soumettre au plus vite ?

Font-ils le forcing pour que tout soit bouclé et qu’on ne puisse revenir en arrière même si on le décidait?

Il est d’autant plus scandaleux de voir que ces injonctions  viennent de madame Catherine  CHOMA, mise en  cause par une collusion d’intérêt notoire autour de médicaments de la DMLA, où les moins chers ont été écartés.

(Voir notre site, les news)

 

Le 14 mais ne votez pas cette réforme fruit d’une carambouille notoire, révélée enfin par la presse, demandez le report de son vote et de la réécriture dans des conditions saines et respectueuses du travail des biologistes et dans l’intérêt du patient.

 

Patrick lepreux



Posté le:Dimanche 05 mai 2013 @ 19:17:06       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.3068 seconde(s)