Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Communiqué de presse suite aux pressions des ARS
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

 

Le Syndicat Bioprat dénonce la mise en conformité à marche forcée des laboratoires d'analyses                 
 
 
          Patrick Lepreux, président du Syndicat Bioprat dénonce la mise en marche de la destruction des laboratoires d'analyses, au travers des pressions exercées par les Agences Régionales de Santé sur les  biologistes, pour se mettre en conformité en urgence dès la fin du mois de mai à une loi pourtant en cours de modification.       
 

 

Alors que le plus logique consisterait à attendre la promulgation de la loi sur la réforme des laboratoires médicaux ainsi que ses décrets d'application  pour mettre en marche le calendrier des mises en conformité, les ARS exigent aujourd'hui l'application anticipée d'un texte dont les contours définitifs ne sont pas encore fixés. Une nouvelle manœuvre pour accélérer la démolition d'une profession médicale déjà fragilisée par une réforme pensée pour satisfaire les appétits des groupes financiers selon Patrick Lepreux, président du syndicat des Biologistes Praticiens Bioprat.
En outre, il rappelle que, modifiée ou pas, la réforme actuellement en cours d'approbation au Parlement est le fruit d''une collusion politico-financière notoire, comme le prouvent les récents articles de l'Express et du Nouvel observateur démontrant les relations troubles entre un syndicaliste influent de la biologie et Jérôme Cahuzac.
Ces articles permettent de mieux comprendre les origines d'une réforme faisant peser des contraintes absurdes appliquées à la seule profession des biologistes médicaux.
Par ailleurs, plusieurs sénateurs ont confirmé que les injonctions des ARS proviennent du ministère du Budget, au sein duquel les idées de Jérôme Cahuzac au sujet de la biologie restent influentes.
Patrick Lepreux demande aux ARS d'attendre la promulgation de la future loi avant d'anticiper son application.
Patrick Lepreux constate que les gouvernements successifs ont mis plus d'énergie à élaborer une réforme qui met à terre une profession de santé comme la biologie qu'à surveiller les prothèses PIP et le Mediator. Il rappelle que le COFRAC, organisme réfèrent imposé par la réforme comme autorité de contrôle des laboratoires d'analyses, était notamment en charge de définir les règles de contrôles des prothèses PIP ainsi que des surgelés.
A la lumière des récentes révélations, le Syndicat Bioprat s'interroge sur les réelles motivations et les influences qui ont prévalues à l'élaboration d'une réforme qui ouvre les portes des laboratoires à une structure privée non médicale, disposant dès lors d'un droit de vie et de mort sur l'ensemble d'une profession. Et ce alors qu'il existe des facultés de médecine et pharmacie habilitées à la formation post universitaire et au contrôle des professionnels de santé.
Pourquoi la biologie est elle la seule profession qui se voit imposer des contraintes aussi absurdes et financièrement intenables si ce n'est pour la faire disparaitre?
Enfin Patrick Lepreux rappelle le danger sanitaire de la réforme de la biologie qui prive les laboratoires de leur mission sanitaire, aboutissant à terme à la mise en danger de  la santé du patient.
Faudra-t-il des morts consécutifs à des examens biologiques faussés ou trop tardifs pour que les ARS prennent conscience du désastre qu'ils engendrent en faisant appliquer avec zèle une réforme déjà néfaste sans attendre sa promulgation ?
Plus d'informations : www.bioprat.com
Contact presse : sbioprat@gmail.com

--

Patrick Lepreux 
Président du Syndicat des Biologistes Praticiens
10 rue de Cassis
13008 Marseille
Tel: 06.51.38.70.60

 



Posté le:Jeudi 02 mai 2013 @ 07:46:30       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.1683 seconde(s)