Sondage
Covid :êtes vous d'accord pour vacciner les patients?
 OUI
 NON
 NE SAIT PAS

  Results, Résultats

  • Votes : 15
  • Commentaire(s) : 0
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Témoignage de Christiane, technicienne, licenciée à cause de la réforme
 |  Auteur: admin
Rechercher dans News générales

Nous avons reçu beaucoup de témoignages de personnes victimes de licenciement, de harcèlement, ou de mise en préretraite forcée à cause de la réforme, et nous espérions que cela eût  été exceptionnel.

En réalité, par recoupement, nous avons compris qu’il s’agissait d’un phénomène très important complètement occulté, pour ne surtout pas braquer les projecteurs de l’actualité sur la réforme et les bonnes affaires ...

C'est pourquoi nous nous sommes décidés de publier le témoignage de cette personne, que nous avons contactée et questionnée pour vérifier la véracité de ses dires.

Même si elle nous a autorisés à divulguer son identité, par souci de confidentialité nous avons préféré changer le prénom et effacer toute information permettant d’identifier sa situation.

Nous avons laissé son poème, expression sensible et sincère de son vécu.

« Je suis directement concernée par la réforme et j’ai perdu mon emploi fin 2010.

J ai passé 38 ans dans un laboratoire, et j avais du travail plus qu’il n’en fallait.

Du jour au lendemain, tout ce que nous faisions fut transféré à une soixantaine de kilomètres, du coup nous prélevions le matin, mais n’avions plus rien à faire l’après-midi.

Nous étions une petite structure, et connaissions nos patients depuis des années, et tous se sont plaints du changement.

Les réflexions les plus courantes devinrent alors « c’est froid » « on se croirait au commissariat ». Les secrétaires furent licenciées, puis remplacées par d’autres qui ne connaissaient pas les patients.

Le laboratoire où je travaillais était vraiment un petit labo, (40 dossiers /Jour environ) et qu’on ne vienne pas me dire que ce n’était pas viable, car nous étions deux secrétaires à mi-temps, une technicienne à mi-temps et une à temps complet ainsi que le biologiste, bref, tout ce petit monde vivait tranquille et tous les salaires étaient assurés, bio compris.

Je passe sur les méthodes employées pour essayer d’écœurer le personnel et l’inciter à démissionner et sur le mépris du client qu’ont ces gros labos qui rachètent, c’est impressionnant…

Voila je vous joins une petite poésie qui vous donnera une idée de l’ambiance et de la mentalité de ces personnes que je regrette d’avoir côtoyées.

Je vous souhaite bon courage pour l’avenir

Christiane

CONTINE xxxxxxx

Il était une fois en pays xxxxxxx ne petite entreprise xxxxx se nommait.

Un jour de mai xxxxx pointa son nez, lors d’une grand-messe improvisée

La chef suprême nous a briffées, du jour au lendemain délocalisées on était,

Plus de travail il n’y avait. Qu’allons-nous faire de toutes ces employées ?

Pas de problème, les licencier on pouvait. Par laquelle allons-nous commencer ?

Le sort en déciderait. Mais quelle raison invoquer ?

Peu importe, on trouverait. Nouveaux horaires furent imposés

Et menaces proférées.

………………………………

Une année s’est écoulée .Dans le bureau Christiane est appelée.

Une réduction de son temps de travail lui est proposée,

Ou changement de site si ça lui plait. Des difficultés économiques sont invoquées.

Mais Christiane est entêtée. De toutes ces propositions, aucune ne lui sied.

La retraite est alors évoquée, envisagée, mais rien n’est assuré.

Un licenciement peut arriver, lui est-il susurré…

Quelle drôle d’idée comme si Christiane allait

Payer un coup à ces enfoirés. Payer un coup, ok

Mais à qui il lui plait. Ceux qui l’ont aidée

Et surtout à l’amitié. Ce qui fut dit fut fait.

Dans l’urgence Christiane est licenciée

Il ne faut pas traîner. Le 24 décembre est arrivé

Pour Martine le labo c’est terminé .Aux clients on ne dit pas la vérité.

Christiane n’est pas retraitée. Elle a été virée…..

Et ça faudrait l’assumer...

Mesdames, Messieurs les employés

De xxxxxx soyez rassurés de ne plus avoir à côtoyer

Des gens ayant une telle mentalité vous ne pouvez imaginer

Le bien que ça vous fait…

A BON ENTENDEUR SALUT ! »

Diffusez le témoignage de « Christiane » à toux ceux qui vantent la réforme, et à tous ceux qui doivent connaître la situation catastrophique qu’elle a créée, et si vous aussi comme elle vous êtes harcelés, maltraités, ou victimes de licenciements abusifs au nom  de la réforme n’hésitez-pas à nous le faire savoir : biologistesencolere@gmail.com

Vous pouvez télécharger cette lettre en cliquant ici



Posté le:Dimanche 08 juillet 2012 @ 19:39:03       Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.2101 seconde(s)