Sondage
Vaccin contre la grippe:trouveriez- vous normal que les biologistes puissent le faire?
 Oui, je trouve normal que les biologistes puissent le faire
 Non, je ne trouve pas normal que les biologistes puissent le faire
 Sans opinion

  Results, Résultats

  • Votes : 141
  • Commentaire(s) : 2
Votre compte
Bonjour, Anonyme
Pseudo :
Mot de Passe:
PerduInscription
En direct










Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.

Sondage

Seriez-vous prêts à donner 200 euro pour une page dans le MONDE,
 OUI
 NON
 Sans opinion

  Results, Résultats


  • Votes : 107
  • Commentaire(s) : 28
Seriez-vous prêts à donner 200 euro pour une page dans le MONDE,

OUI
57%
(61)
NON
41%
(44)
Sans opinion
1%
(2)

Nombre total de votes: 107


Anonyme
677  

  Posté : 08-11-2014 09:10

quelle tristesse , des centaines de biologistes lisent les infos de bioprat et seuls 23 sont prets a mettre 200 euros pour defendre leur metier.....les avocats, les notaires ....ont pl
us de moelle epiniere!!!!!

Anonyme
677  

  Posté : 08-11-2014 10:23

oui, oui c'est très triste qu'une profession complètement infantilisée par les règles absurdes de l’accréditation qui passe son temps à faire désormais du "pia pia pia " autour de procédures délirantes en arrive à perdre le sens de la réalité et de la défense de ses intérêts essentiels.

A PARIS les syndicats institutionnels ne sont pas descendu dans la rue quand toutes les autres professions de santé y étaient.
BIOPRAT et le SJBM qui étaient sur place ont sauvé la situation en étant présents et assuré une présence média indispensable aujourd'hui pour être crédible.
A Marseille, miracle, il y avait des biologistes dans les manifestations, mais "invisibles" aux médias car sans blouses, sans banderoles, non, mais dès fois que ...

Aujourd'hui les mêmes qui rédigent de façon obsessionnelle des procédures qualité acceptent sans sourcilier le danger de laboratoires sans biologistes et celui des prélèvements qui se baladent des heures dans les embouteillages, sans que cela les fasse broncher ou perturbe leur conscience complètement déconnectée de la réalité par l'accréditation...
Alors ils donneront des milliers d'euros pour accréditation mais rien pour se défendre.

Effarant, de quoi donner raison à MACRON...


Anonyme
677  

  Posté : 08-11-2014 12:24

C'est SCANDALEUX !!!

C'est HONTEUX qu'une profession se comporte comme ça.

Aujourd'hui toutes les professions se médiatisent, expliquent ce qu'elles font au public en termes simples,défendent leurs intérêts becs et ongles.

Pour la biologie,rien, rien,rien avec des syndicats qui pourtant disposent de moyens vu leurs des tarifs et se soumettent avec en prime biologistes qui n'hésitent pas à taper contre leur propre camp.


Anonyme
677  

  Posté : 09-11-2014 19:27

C'est peut-être le moment pour les syndicats "silencieux" de se bouger enfin. Une différence avec les avocats, et ce n'est pas rien! qui sont 60 000 et dont la MAJORITE refuse la réforme , contrairement aux biologistes... et eux agissent AVANT son application. La réforme a tué et ruiné certains laboratoires qui aujourd'hui n'ont qu'une seule solution : vendre. Les biologistes ont en effet donné raison à Macron, mais il arrive bien tard ,après les dégâts, car combien reste-t-il de laboratoires indépendants en France?

Anonyme
677  

  Posté : 10-11-2014 07:18

Oui, et les biologistes sont divisés, certains n'ont pas manifestés..contents, d'autres qui dirigent..un..site! ont manifesté et regrettent la réforme, mais ils ne se voient pas retourner en arrière et recommencer à prélever , analyser, valider, rendre les résultats aux patients..et enfin, restent les
biologistes indépendants..combien? 100, 200, 300? et leur nombre diminuent tous les jours! On ne peut pas comparer cette profession
à celle des avocats , notaires..etc!On peut refuser de payer le Cofrac, mais que feront les ARS?

Anonyme
677  

  Posté : 14-11-2014 07:17

C'est normal.Autrefois, il y a 4 ans, il existait de nombreux petits et moyens laboratoires.Les biologistes financiers ont réussi à les racheter et à faire passer la réforme de la biologie et si ils sont contre la déréglementation qui reviendra, et ont donc manifesté,ils sont pour l'accréditation ,car cela va tuer les derniers laboratoires indépendants= laboratoire unique réalisant au moins 80 % des analyses dans son laboratoire.Ces petits laboratoires qui sont contre la réforme, sont si peu nombreux, et ont si peu de possibilités financières qu'après avoir esperé que la réforme ne serait pas appliquée..ils vendent..alors une page dans le Monde ...avec combien de biologistes contre la réforme? et quelle réforme?

Anonyme
677  

  Posté : 14-11-2014 09:09

Non, il y a encore des labos de proximité et il faut les défendre.
Les financiers déchantent sur la biologie, ils se rendent compte que les labos vides, c'est aussi des patients moins fidèles car moins satisfaits avec des erreurs de résultats,d'enregistrement SS et mutuelles.
D'ailleurs sur internet ils déclarent essayer de trouver de nouveaux marchés à l'étranger.

Le vent tourne.

Anonyme
677  

  Posté : 14-11-2014 09:56

Dans ce cas , il va falloir un vent de force 15! Autour de nous, 4
labos, des vrais, viennent de vendre, ils ont attendu en vain, ont accrédité une analyse et ne peuvent faire plus..je n'ose pas compter le nombre de véritables laboratoires dans le département!
Evidemment, que ces regroupements génèrent erreurs , retards ..et les revenus ne seront peut-être pas au RDV pour les financiers..encore que, ils dicteront les lois..

Anonyme
677  

  Posté : 14-11-2014 10:23

Honte au SDB et consors

Anonyme
677  

  Posté : 17-11-2014 16:21

Le problème n'est plus : pour ou contre la réforme !
La réforme elle est passée avec l'assentiment des biologistes ou de guerre lasse...
C'est déjà un combat d'arrière garde, mais il faut se battre sur les abus de la réforme: le cout du cofrac!le fait que l'on doive les nourrir et les loger ( avec la corruption possible que cela entraine!)
L'état de monopole de certains labos !L'absence de perspectives pour les jeunes biologistes!
Voilà les combats de demain,mais la remise à plat de la réforme,peut ètre en début de 22ème siècle,et encore...

Anonyme
677  

  Posté : 17-11-2014 17:16

Si on garde la réforme , alors c'est la fin de la biologie, et nous aurons 500 plateaux techniques, et plus de biologistes.Si j'étais jeune biologiste, j'irais travailler à l'Hôpital, ils seront toujours nécessaires et pourront vraiment exercer la biologie, non pas s'occuper de loger le COFRAC, ou de lutter contre les financiers, car là aussi, bien peur qu'il ne soit trop tard!

Anonyme
677  

  Posté : 18-11-2014 08:07

"L'état de monopole de certains labos"! mais c'est inévitable, la réforme a conduit à la course aux rachats, et c'est le plus fort qui gagne! Il va rester , comme dans la grande distribution, 4 ou 5 financiers dans le domaine.Les jeunes, personne ne s'en soucie et je me suis tellement battu, osant l'installation avec les biologistes voisins (déjà des financiers..) qui faisaient pression
sur les infirmières et les médecins , avec succès ,pour que les patients "évitent notre labo", qu'en effet, il est bien plus valorisant et agréable de travailler à l'Hôpital, on ne peut pas conseiller de racheter des parts aujourd'hui!

Anonyme
677  

  Posté : 18-11-2014 22:21

ce n'est pas parce qu'une loi a été votée il faut considérer qu'elle est inexorable.
le gouvernement est revenu sur l'écotaxe,il est revenu sur la loi Duflot, il est revenu aussi sur la suppression de la Bourse pour les bacheliers dont les parents étaient de revenus modestes.
En ce moment les médecins son vent debout contre la ministre à propos de la loi de santé.
je ne vois pas pourquoi un certain nombre de lois son modifiées et pour quelles raisons bizarres seule la loi sur la biologie ne pourrait pas être revue...
Nous demandons une alternative à l'accréditation qui tienne compte des moyens physique et financiers des biologistes et de la situation réelle lié au baisses permanentes.
nous demandons l'autorisation de pouvoir créer des plateaux techniques de taille modérée entre biologistes.
Ca n'a rien d'extraordinaire,surtout quand on voit la dégradation du service de la biologie provoquée par cette réforme avec le mécontentement grandissant des médecins et patients devant des laboratoires qui ne sont plus capables de faire des analyses et des biologistes qui tiennent des discours de gestionnaires...


Anonyme
677  

  Posté : 19-11-2014 09:30

Je vois une raison simple: si les biologistes financiers sont prêts à se battre pour la dérèglementation car ils craignent les financiers de plus en plus présents, seuls quelques biologistes veulent revenir sur les conditions d'accréditation, ceux qui ne peuvent pas s'accréditer à 50%, or l'échéance approche et beaucoup vendent . C'est un problème de nombre. Cette loi est idiote, oui, mais depuis 4 ans malgré des tonnes de courrier,
des rencontres avec des élus...nous n'avons rien gagné, c'est une réalité, on ne peut pas se ruiner en attendant un miracle.

Anonyme
677  

  Posté : 19-11-2014 15:08

OUI!Meme si cette loi est idiote et surtout aliènante,il n'empèche que de laisser croire que l'on va revenir sur cette loi est dangereux car depuis le temps on commencerait à en voir les prémices,or rien pas l'ombre d'une avancée dans notre combat...
Il y a par contre je le redis des tas de choses à contester car elles sont un scandale et notament les tarifs exhobitants du COFRAC.
D'ailleurs ne pensez vous pas que la prestation cofrac devrait ètre prise en charge par l'état,voire si l'on était logique par Les syndicats qui ont soutenu cette réforme kafkaienne !!
Est il normal que l'on doive payer les chambre d'hotel et les restaurants de ces inspecteurs...?Certains se rincent au Champagne sur notre dos!C'est pas du foutage de gueule ça !!!???

Aller à la page : [ 1 | 2 ]
Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Temps : 0.2256 seconde(s)